ALCB HARNES

ALCB HARNES

ALCB – Association de Lutte Contre le Bruit – tire sa raison d’être de l’expérience de riverains de la rue de Varsovie à Harnes (62440). Ces riverains, peu de temps après avoir acheté leur maison, sont importunés par de lourds aboiements. Ils découvrent alors, à proximité de leur maison, l’existence d’un élevage de chiens de race « Bouviers Bernois » ( le clos de l’envolée sauvage ), abrité par une boulangerie.

Un Maire démissionnaire ?

Malgré de nombreuses démarches auprès du Maire de la commune, ces riverains sont régulièrement importunés par les aboiements des chiens, et aucune mesure sérieuse n’a été arrêtée par le Maire.

Nous avons donc décidé de créer une association pour agir dans de multiples domaines :

  • Informer tout acheteur d’immeuble dans ce quartier pour que plus personne n’achète une maison sans savoir qu’un élevage de chiens se dissimule à quelques pas de là.
  • Agir auprès du Maire, du Préfet et des autorités compétentes, pour que de réelles mesures soient prises, pour que la tranquillité des riverains soient respectée.
  • Rassembler les victimes qui souffrent en silence pour qu’elles s’expriment et qu’elles ne mettent pas en péril leur santé et leur patrimoine.

La santé n’intéresse pas nos élus ?

Le bruit de voisinage relève de la santé publique et il appartient aux victimes de se manifester pour le faire cesser. Il est inacceptable qu’une personne puisse s’enrichir en se livrant à la reproduction de chiens, et en nuisant à la santé des autres d’une part, et à leur patrimoine d’autre part.

Faites l’expérience, demandez à une personne si elle est disposée à acheter une maison voisine d’un élevage de chiens…

Demandez l’avis de votre médecin, pour savoir si l’exposition aux bruits a une conséquence sur votre santé et sur celles de vos enfants.

Ne restez pas isolés, contactez-nous et ensemble nous agirons. Il n’y a aucun engagement de votre part à nous contacter.

La ville de Harnes est une commune qui dispose d’une police municipale qui pèse près d’un demi-million d’euros sur les contribuables… Peut-être davantage. Pour quel résultat dans le domaine du trouble de voisinage ! Ceux qui subissent les aboiements de chiens le savent bien.

Nous ne remettons pas en cause le professionnalisme des policiers municipaux, qui sont sous l’autorité du Maire, mais ne pouvons que constater que ce dernier fait preuve, à tout le moins, de laxisme dans ce domaine !!!

Une gestion ciblée !

Le Maire de Harnes demande aux policiers municipaux de stationner dans un véhicule de police, financé par les impôts des Harnésiens, et d’attendre l’infraction pour la verbaliser. Cela peut durer des heures, à vous attendre à la jumelle payée par le contribuable ! La police municipale, dans ce domaine, fait preuve d’efficacité !

Et pour une plainte contre le bruit ?

La gestion est manifestement toute autre. Quelques minutes tout au plus seront consacrées à la recherche de l’infraction, aucune constance… Pas question de s’y attarder, Monsieur le Maire préfère  cibler l’automobiliste.

Il serait bien en peine de démontrer une égalité de traitement … Pourtant, et au risque de se répéter, c’est un problème de santé publique, et il faut y mettre les moyens !

Prouvez-nous le contraire Monsieur le Maire, et publiez les infractions sanctionnées… Combien de PV pour excès de vitesse et combien de PV pour trouble de voisinage ? Seuls les chiffres parlent, le reste n’est que bavardage !

Si il y avait une réelle volonté de faire respecter la loi sur le bruit dans la ville de Harnes, cela se saurait.

Nous dénonçons cette gestion hasardeuse de la police municipale. Nous exigeons que les recherches d’infractions soient traitées de façon égale pour tous !

Ne pas déplaire ?

Il y aurait à Harnes une réelle volonté de ne pas déplaire à certains. Ou alors comment expliquer qu’après avoir saisi Monsieur le Maire à de multiples reprises, et l’avoir rendu destinataire de vidéos en nombre, aucun arrêté municipal n’ait été pris !!!

Vous avez la possibilité de faire respecter votre droit à la tranquillité et de faire cesser les nuisances sonores. Le Maire engage sa responsabilité et celle de la commune. Rejoignez-nous, ensemble nous pouvons saisir le Préfet, demander des comptes au Maire et même être indemnisés du préjudice subi.

Une circulaire du 27 février 1996 relative à la lutte contre les bruits, que vous pouvez consulter ICI insiste sur le bruit de voisinage et en particulier les aboiements des chiens. Voilà un texte dont le Maire ferait bien de s’inspirer (chapitre 2 répression des bruits de voisinage…)  « des cris d’animaux et principalement les aboiements des chiens »

contactez-nous, la confidentialité est notre règle, nous respecterons votre volonté.

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer